SOSNOWIEZ Hertz Leib

autre orthographe : SOSNOWIEZ Herman
né le 17 février 1900 à Varsovie [Pologne] (670W167)
fils de Lya et de Chaja LEVAND (670W84)
fils de Lipa et de Chaja LEVENDER (1576W60)
nationalité polonaise (670W167)
entré en France en octobre 1923 (670W197)
époux de Elka PERL (670W197)
père de Suzanne née le 30 juillet 1930 et de Lucien né le 20 juin 1937 à Paris (670W84)
sa carte d’identité du 27 septembre 1940 (670W84)
vient de Paris 111 faubourg du Temple est arrivé à Bessé sur Braye [Sarthe] rue Jean-Jaurès le 2 décembre 1941 (522W2)
profession tailleur (1576W60)
autorisé à travailler pour le compte de M. MÉRY Jean du 25 novembre 1941 au 25 décembre (670W84)
sa fiche d’identité du 26 décembre 1941 (670W159)
lettre du préfet de la Sarthe [Marcel PICOT] à la Feldkommandantur du Mans du 5 janvier 1942 [indiqué 1941 par erreur] (532W37)
« après les grandes rafles de juillet 1942 à Paris, le couple MÉRY cacha sous son toit Herman SOSNOWICZ, un Juif polonais, puis lui trouva une ferme abandonnée. M. SOSNOWICZ put ainsi faire venir sa femme et ses deux enfants, restés à Paris. Jean MÉRY réussit à trouver pour les SOSNOWICZ un logement plus confortable, dans une maison appartenant à une autre famille du village qui avait accepté de cacher des Juifs » (Comité français pour Yad Vashem)
ouvrier agricole (670W167)
« refoulé » (616W110)
il a reçu 3 étoiles jaunes (616W108)
lettre du préfet de la Sarthe à la feldkommandantur du Mans du 9 juin 1942 (2000W136)
demeurant à Vancé [Sarthe] aux 3 coins (1576W60)
soupçonné d’être l’un des instigateurs de l’assassinat de M. MULOT Robert, minotier et maire de la Chapelle Huon le 26 juin 1944 (2000W277)
message du chef d’escadron commandant la compagnie de gendarmerie de la Sarthe [capitaine BOULOC] du 27 juin 1944 (2000W208)
interné par la SIPO SD à 17h30 le 11 juillet 1944 (registre de la prison des Archives SHD 27P 49)
écroué le 28 octobre 1944 à la prison du Mans (1576W60)
page de gauche du registre d’écrou de la prison du Mans (1576W60)
remis en liberté le 13 novembre 1944 (1576W60)
page de droite du registre d’écrou de la prison du Mans (1576W60)
il a fait une demande de naturalisation en octobre 1947(670W216)
enquête l’inspecteur des renseignements généraux [Eugène LANGLAIS] du 20 octobre 1947 (670W216)

9 commentaires sur “SOSNOWIEZ Hertz Leib

  1. Jocelyne dit :

    Je viens de lire avec attention…Tout n’est pas clair dans le résumé concernant Herman SOSNOWIEZ (Sosnowiz)…Il ne peut être encore en vie ? Et comment pouvait-il être employé par monsieur Jean Méry qui le cachait chez lui (à la graineterie, rue Jean Jaurès ) Bessé-sur-Braye) puis sa famille par la suite ? Ils étaient cachés et non pas « travailleurs »….Je découvre qu’il aurait participé au réglement de compte sur Monsieur Mulot (connu comme collabo et dénonciateur au village)…! Cela serait-il possible d’en savoir davantage sur l’éventuelle participation d’Herman sur cet « assassinat » ? Merci…Par la-même ma mère et moi aimerions savoir si Herman Sosnowiz a des descendants avec qui nous pourrions communiquer ? Merci infiniment…

    • Concernant les questions que vous posez à propos de Hertz SOSNOWIEZ :

      Il est né en 1900 et les dernières traces que j’ai trouvé concernent sa demande de naturalisation en octobre 1947. J’ignore à quelle date il est décédé
      l’information concernant son emploi chez M. MERY provient d’un document de l’Office Régional du Travail de la Seine qui était collé sur sa carte d’identité https://lesdeportesdesarthe.wordpress.com/sosnowiez-travail/
      Sur sa participation voici ce que je sais : Robert mulot, minotier et maire de la Chapelle Huon a été assassiné le 26 juin 1944. L’enquête a été menée par la 4e brigade régionale de police de sûreté d’Angers. A la suite, trois meurtriers ont été arrêtés par les autorités allemandes :

      Maurice PERRON et Clément HUARD arrêtés le 11/07/1944 par la Sipo-Sd (mais visiblement avec collaboration de la Feldgendarmerie Truppe I) ainsi qu’un déserteur de l’armée allemande : Rolf BERGER qui lui est interné le 10/07/1944 à 22h00 par la Feldgendarmerie Truppe I, pour le compte de la Feldkommandantur 755. La mémoire a longtemps entretenu l’idée qu’il avait ensuite été fusillé dans la Sarthe. Une nouvelle source vient d’infirmer ce point. Il est en effet transféré à Paris-Fresnes le 7 août 1944 (la veille de la libération du Mans). Dans l’état actuel des recherches, je n’ai pas d’information sur son devenir.

      Le 11 juillet ont également été arrêtés, toujours dans la commune de Bessé-sur-Braye deux israélites considérés, selon les sources et la formule employée par les services de la préfecture, comme les investigateurs du meurtre :

      SOSNOSWIOZ Hermann né le 17/02/1900 à Varsovie

      KOJOUKOWITH Abraham né le 08/01/1920 à Varsovie

      Bien à vous.

  2. SAVINA dit :

    merci beaucoup.
    MK S

  3. SAVINA dit :

    Bonjour
    Pourriez vous effacer mon adresse de votre site. En vous remerciant sincèrement
    MK S

  4. SAVINA dit :

    Monique K. SAVINA
    Bonjour,
    Je m’intéresse à l’assassinat de Robert MULOT. Pourriez vous m’en dire un peu plus sur les circonstances de ce meurtre, sur les conséquences etc…
    Il paraît qu’il a été assassiné parce qu’il avait menacé de dénoncer des juifs réfugiés sur Bessé sur Bray.
    En vous remerciant sincèrement de votre aide
    MK SAVINA

    • Bonjour,
      J’ai malheureusement très peu de renseignements sur cet assassinat. Je sais que dans le rapport de gendarmerie concernant le meurtre de M. MULOT à Bessé sur-Braye il est indiqué :

      Le 26/06/1944 assassinat de M. MULOT Robert, minotier et maire de la Chapelle Huon. Après enquête menée par la 4e brigade régionale de police de sûreté d’Angers :

      Arrestation de trois meurtriers : Perron Maurice ; Huard Clément et Berger Ralf (déserteur de l’armée allemande). Également, arrestation par la police de deux individus israélites considérés comme investigateurs du meurtre :

      SOSNOSWIEZ Hermann né le 17/02/1900 à Varsovie
      KOJOUKOWITH Abraham né le 08/01/1920 à Varsovie
      Comme vous avez vu sur le site SOSNOSWIEZ était libre en 1948. Je connais un chercheur qui a suivi ce procés. Je le contacte pour qu’il m’en dise plus. Si oui je vous ferai parvenir ce que je sais.
      Bien à vous

      • Katia Maarek dit :

        Bonjour,
        Je pense être une descendante de ce monsieur. Je suis également intéressée par les détails de ce procès, avez-vous pu obtenir plus d’information ?
        Pourriez-vous les partager avec moi ?
        Merci par avance,
        Bien cordialement
        Katia

      • Jocelyne dit :

        Merci Yves ! Je viens de lire votre mail et d’y répondre longuement….Oui j’aimerais bien en savoir plus sur Herman Sosnowiez (voir mon mail) : merci !…Si vous me lisez vous verrez au sujet de mon enquête sur la famille Kowitch (Kozuchowicz) – je vous en dirai plus – et j’ai donc constaté le rapprochement avec Abraham et Rita KOJOUKOWTH !…à suivre…Cordialement, Jocelyne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s