SOKOLOWSKI Herszek

Sokolowski Herszek YV-1

Document Hélène VEISMAN

35 ans
orthographe mémorial SOKOLOWSKI Herschel
né le 8 mai 1907 à Końskie [Pologne] (670W129)
nationalité polonaise (mémorial)
il a été marié précédemment en Pologne (2000W248)
en France depuis 1927 ou 1928 (2000W248)
époux de Liba GRUNDMAN (670W129)
« marié en juin 1935 à Montreuil sous Bois » (2000W248)
père de Wolf [d’un premier mariage], Denise et Hélène (670W129)
il habite 53 rue Piat à Paris [20è] (2000W248)
tailleur (616W106-B)
il a suivi son épouse en septembre 1939 à Saint Jean de la Motte [Sarthe] (2000W248)
« il s’engage dans l’armée en 1939» (mémorial)
« il a contacté au début des hostilités un engagement volontaire pour la durée de la guerre. Par suite de cet engagement il a été appelé le 23 janvier 1940 et enrôlé au 4ème Groupe de Travailleurs militaires » (2000W248)
actuellement au Maroc [octobre 1940] (670W129)
« engagé volontaire il se retrouvera travailleur militaire au Maroc » (Docteur Olivier Cahen)
recensement des israélites n° 13 du 19 octobre 1940 (72W315)
lettre du préfet de la Sarthe [Jean DISSARD] au commissaire des renseignements généraux du 13 novembre 1940 (1278W32)
à cette date il habite Saint Jean de la Motte (1278W32)
« porté disparu » [16 novembre 1940] (616W106-B)
enquête de l’inspecteur des renseignements généraux [Hervé QUIMERCH] du 14 mars 1941 (2000W248)
il est actuellement à l’adresse suivante : 4ème groupe de travailleurs – 4ème Section – Groupement A – Camp de Bou-Arfa [Maroc] (2000W248)
son mari est mobilisé (670W129)
« parti travailler à Paris peu de temps après sa démobilisation vers fin juillet 1941 » (72W315)
recensement des israélites du 10 octobre 1941 (670W129)
«il est démobilisé en 1941. De retour en France, il est arrêté au passage de la ligne de démarcation et est déporté… » (mémorial)
il a été interné par les autorités allemandes en juillet 1942 (524W59)
« il avait été arrêté en décembre 1942 alors qu’il tentait de franchir la ligne de démarcation pour se réfugier dans le sud de la France » (Comité français pour Yad Vashem)
il habitait au 53 rue Piat à Paris [20è] (mémorial)
il venait du camp de Poitiers (mémorial SK)
il a été interné à Drancy (mémorial)
déporté par le convoi n° 32 à Auschwitz. Départ de Drancy le 14 septembre 1942 (mémorial)
année de décès 1942 (mémorial)
la feuille de témoignage de sa fille Hélène VEISMAN (Yad Vashem)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s