RABINOWITZ Harry

Harry RABINOWITZ

Archives Départementales de la Sarthe

44 ans
né le 26 août 1898 à Kibarty [Lithuanie] (670W129)
fils de Meyer et de ARONSONHM Sarah (670W149)
nationalité lithuanienne (670W129)
il fait partie des réfugiés du paquebot Saint Louis ayant transité par la Sarthe (2000W248)
l’errance des Juifs du paquebot « St-Louis » (Diane Afoumado)
arrivé en France le 27 juin 1939 à bord du St Louis (616W157)
poste frontière par lequel l’introduction en France a eu lieu : Boulogne sur Mer (616W157)
« entré en France avec les réfugiés israélites en juin 1939 avec passeport » (616W106-A)
« professeur de musique à Eydtau [Allemagne] il est arrivé en France en juin 1939, il est venu se fixer au Mans où il est employé chez le nommé INGERMANAS » (2000W248)
arrivé au Mans [Sarthe] le 5 juillet 1939 (524W45)
son récépissé provisoire de réfugié du 5 juillet 1939 (616W157)
à cette date il habite à l’Hôtel d’Angers [de la gare] au Mans (616W157)
célibataire (2000W248)
« libéré du camp n° 7 par décision de la commission de criblage du 24 novembre 1939 » (616W157)
ses différentes adresses au Mans (616W157)
il quitte l’Hôtel d’Angers le 1er décembre 1939 pour habiter 7 rue Dorée au Mans le 12 décembre 1939 (616W157)
«il s’est présenté comme volontaire au conseil de révision au Mans le 13 février 1940 et déclaré apte au service militaire [n’a pas été appelé ] » (616W106-A)
il habite 7 avenue Louis Cordelet au Mans [domicile de Jacob INGERMANAS] le 13 juillet 1940 (616W157)
sa fiche d’identité non datée recto verso (670W167)
il habite 6 rue Saint Jean au Mans le 29 août 1940 (616W157)
son contrat de travail avec Jacob INGERMANAS du 10 septembre 1940 (616W157)
sa fiche de renseignements du 10 septembre 1940 (616W157)
il devait être embauché comme employé toutes mains et interprète à partir du 10 septembre 1940, contrat refusé par l’inspection du travail de Nantes le 7 octobre 1940 (616W157)
le 23 septembre 1940 il habite 113bis quai Ledru Rollin au Mans (616W108)
recensement des israélites n° 80 du 18 octobre 1940 (616W108)
lettre du préfet de la Sarthe [Jean DISSARD] au commissaire central de police du Mans du 23 octobre 1940 (616W157)
sa lettre de contestation au préfet de la Sarthe du 26 octobre 1940 (616W157)
sa demande de carte d’identité au préfet de la Sarthe du 15 novembre 1940 (616W157)
son récépissé de demande de carte d’identité du 15 novembre 1940 (616W157)
sa fiche d’identité du 15 novembre 1940 (670W129)
son  permis de séjour du 21 novembre 1940 (616W157)
rapport du commissaire central de police du Mans [Pierre DAREY] du 10 janvier 1941 (2000W248)
il est embauché par l’entreprise de peinture et vitrerie Adolphe Belluau depuis le 3 février 1941 en qualité de manoeuvre peintre et interprète jusqu’à fin janvier 1942 (616W157)
son certificat de travail du 20 mars 1941 (616W157)
sa fiche de renseignements du 21 mars 1941 (616W157)
sa fiche d’un juif étranger du 28 mai 1941 (616W106-A)
recensement des israélites le 15 septembre 1941 (670W129)
son certificat de travail du 29 octobre 1941 (616W157)
sa fiche de renseignements du 11 novembre 1941 (616W157)
lettre du préfet de la Sarthe [Marcel PICOT] au ministre de l’Intérieur [Pierre PUCHEU] du 29 novembre 1941 (616W157)
réponse du ministre de l’Intérieur au préfet de la Sarthe du 11 décembre 1941 (616W157)
réponse du préfet de la Sarthe au ministre de l’Intérieur du 22 décembre 1941 (616W157)
réponse du ministre de l’Intérieur au préfet de la Sarthe du 6 janvier 1942 (616W157)
sa carte d’identité du 16 janvier 1942
l’inspecteur des renseignements généraux [Hervé QUIMERCH] a vérifié sa présence à son domicile en février 1942 (616W106-B)
sa fiche d’identité du 18 mai 1942 (670W149)
arrêté vraisemblablement le 16 juillet 1942 [date d’arrestation des autres juifs habitant Le Mans]
sa carte d’identité du 17 juillet 1942
« juif étranger à surveiller » (616W106-A)
déporté par le convoi n° 8 à Auschwitz. Départ d’Angers le 20 juillet 1942 à 20h35 (mémorial)
il est arrivé à Auschwitz le 23 juillet 1942 (SK)
décédé le 3 octobre 1942 n° 34127 (livre des morts d’Auschwitz)
péri (site USHMM)
Il y a 75 ans, les Etats-Unis renvoyaient 254 migrants vers la mort dans les camps nazis (Le Monde du 31 janvier 2017)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s