LIPKA Towia

23 ans
né le 14 juillet 1918 à Ostrow-Mazowiecki [Pologne] (670W129)
fils de Chana (670W129)
il arriva en France avec sa mère le 23 novembre 1931 (site PMFE)
célibataire (document camp de Drancy)
précédemment il habitait 20 rue Charles Nodier au Pré-Saint-Gervais (notice du Préfet de Police du 19 mai 1941)
adresse chez sa mère : 6 avenue de la Porte-Brunet Paris [19ème] (document camp de Drancy)
depuis le 1er avril 1937 il est domicilié 6 avenue de la Porte-Brunet à Paris [19ème] (notice du Préfet de Police du 19 mai 1941)
naturalisé français le 1er juin 1938 par décret n° 20.890 x 37 du 1er juin 1938 publié au JO le 12 juin 1938
tailleur à Paris (document camp de Drancy)
il exerçait la profession de tailleur d’habits à domicile pour le compte de son oncle (site PMFE)
venant de Paris, 72 rue des Rigoles [20ème] (mémorial)
11 rue de Lunéville [19ème] (document Drancy)
« incorporé le 28 novembre 1939 au Dépot d’infanterie coloniale, 118 à Brest, il a été démobilisé le 27 juin 1940 » (révision des naturalisations du 19 mai 1941)
enquête de police de janvier 1941 (document Henri Joinovici)
lettre du ministre de l’Intérieur [François DARLAN] au Garde des Sceaux [Joseph BARTÉLEMY] du 24 février 1941 (document Henri Joinovici)
lettre du préfet de police au ministre de l’Intérieur du 29 mars 1941 (document Henri Joinovici)
lettre du préfet de police [Camille MARCHAND] au ministre de l’Intérieur du 19 mai 1941 (document Henri Joinovici)
déchu de la nationalité française le 3 juillet 1941 (décret du 3 juillet 1941 paru au JO du 13 juillet 1941)
sa lettre au Garde des Sceaux du 9 août 1941 (document Henri Joinovici)
apatride d’origine polonaise (670W129)
arrivé dans la Sarthe pendant le mois de septembre 1941 (616W106-B)
jardinier à Chateau du Loir
habitant « Goulard » à Château du Loir (670W129)
recensement des israélites du 19 septembre 1941 (670W129)
il a quitté la commune de Château du Loir le 27 septembre 1941 (670W129)
arrêté le 29 septembre 1941 par la gendarmerie française
des policiers des Renseignements Généraux l’arrêtèrent le 29 septembre 1941 à son domicile (site PMFE)
« depuis cette date l’intéressé serait interné dans un camp de la région parisienne » (670W129)
incarcéré au camp de Drancy le 30 septembre 1941 (mémoire des hommes)
recensement des israélites du 22 novembre 1941 (670W129)
lettre du maire de Chateau du Loir [Gaston PERRIN] au préfet de la Sarthe [Jean DISSARD] du 24 novembre 1941 (670W129)
désigné comme otage, transféré le 19 février à la prison du Cherche-Midi [6ème] (site PMFE)
remis aux autorités allemandes le 20 février 1942 (mémorial)
« transféré prison du Cherche-Midi le 20 février 1942 » (mémorial)
fusillé par les Allemands comme otage au mont Valérien le 21 février 1942 à 11h05 (mémorial)
lettre du préfet de police [Charles LUIZET] au Garde des Sceaux [Pierre-Henri TEITGEN] du 16 août 1945 (document Henri Joinovici)
lettre du préfet de police au Garde des Sceaux du 27 février 1946 (document Henri Joinovici)
son corps fut restitué à sa famille le 27 novembre 1947 (site PFME)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s