LIPKA Moszek Aron

Lipka Moszek YV-1

Document Henri Joinovici

44 ans
né le 15 février 1898 à Ostrów [Pologne]
fils d’Abraham LIPKA, tailleur et d’Udesa NEJMARK (son dossier de demande de naturalisation)
frère de Anna, Fanny et Berta (son dossier de demande de naturalisation)
il aurait accompli un an de service militaire en Pologne de 1918 à 1919 (524W51)
« liste de mes domiciles : 1920-1922 Allemagne dans des villes diverses; 1923 Belgique Anvers; fin 1923 à ce jour France 8 cité Sainte Thérèse, 155 rue de Flandres, 33 rue Montcalm, 65 rue Jeanne d’Arc » (déclaration autographe)
arrivé en France en octobre 1923 (son dossier de demande de naturalisation)
il a épousé le 1er avril 1926 à Paris [19ème] sa compatriote GRYNSZPAN Golda (524W51)
acte de mariage du 1er avril 1936  (document Henri Joinovici)
de 1926 à 1934 il a habité 33 rue Montcalm à Paris [9ème] (524W51)
depuis le mois de juillet 1934 il habite 65 rue Jeanne d’Arc à Paris [13ème] (524W51)
de 1931 à juillet 1941 il a travaillé à son domicile en qualité de tailleur appiéceur  pour la maison Ström, 20 rue Cambon à Paris [1er] (524W51)
père de Léon, Rachel, Roger (524W51)
« souhaite devenir Français. Aime la France » (son dossier de demande de naturalisation)
il a demandé sa naturalisation le 3 février 1937  (document Henri Joinovici)
dossier de demande de naturalisation du 15 février 1937  (document Henri Joinovici)
naturalisé par décret n° 49.986 x 38 le 9 novembre 1939 (524W51)
nationalité française
tailleur (mémorial)
Aron LIPKA a résidé à Château-du-Loir [Sarthe] de septembre 1939 à juillet 1940, lors des accords prévus par le plan d’évacuation. Il est revenu dans le département à partir d’août 1940 avec sa famille (« typologie du sauvetage des juifs dans la Sarthe » de Limore Yagil)
il a passé devant le conseil de révision à Chateau du Loir en janvier 1940 mais n’a pas été appelé en raison de son âge et de ses 3 enfants (524W51)
il habitait 105 rue du Val de Loir à Chateau du Loir
depuis le mois d’août 1941 il travaille comme tailleur appiéceur à Chateau du Loir  pour la maison Boussat (524W51)
lettre du Garde des Sceaux [Joseph BARTHÉLEMY] au préfet de police [François BARD] du 15 septembre 1941 (524W51)
courrier du préfet de police de Paris au préfet d’Eure et Loir du 17 décembre 1941 (524W51)
notice jointe au courrier ci-dessus (524W51)
lettre du préfet de la Sarthe [Marcel PICOT] au commissaire de police des renseignements généraux du 6 janvier 1942 (524W51)
enquête de révision de naturalisation de l’inspecteur des renseignements généraux du Mans [Eugène LANGLAIS] du 17 janvier 1942 (524W51)
lettre du préfet de la Sarthe au commissaire des renseignements généraux du Mans du 26 janvier 1942 (524W51)
lettre du préfet de la Sarthe au Garde des Sceaux du 26 janvier 1942 (524W51)
enquête de l’inspecteur des renseignements généraux [Hervé QUIMERCH] du 5 mars 1942 levant les soupçons de marché noir (524W51)
lettre du préfet de la Sarthe au commandant de gendarmerie du Mans du 12 mars 1942 (524W51)
PV de gendarmerie du 19 mars 1942 (524W51)
déchu de la nationalité française par le décret [maréchal PETAIN] du 2 septembre 1942 (524W51)
original de la lettre du garde des sceaux au préfet de la Sarthe du 2 octobre 1942 (524W54)
copie de la lettre du garde des sceaux au préfet de la Sarthe du 2 octobre 1942 (524W54)
lettre du préfet de la Sarthe au maire de Chateau du Loir [Gaston PERRIN] du 9 octobre 1942 (524W54)
arrêté le 12 octobre 1942 à Chateau du Loir
transféré le 12 octobre 1942 dans l’après-midi au camp de Mulsanne [Sarthe] (616W106-B)
rapport du commandant provisoire de la gendarmerie de Chateau du Loir [Marcel FOUQUET] du 13 octobre 1942 (616W106-B)
recensé par le docteur KOVACS au camp de Mulsanne en octobre 1942 (archives privées Elisabeth Kovacs)
lettre du maire de Chateau du Loir au préfet de la Sarthe du 15 octobre 1942 confirmant l’arrestation et l’impossibilité de notifier la dénaturalisation (616W106-B)
réquisition du préfet de la Sarthe du 15 octobre 1942 (616W106-B)
transféré au camp de Drancy le 18 octobre 1942
lettre du préfet de la Sarthe au garde des sceaux du 20 octobre 1942 (524W54)
sa fiche de Drancy (mémorial)
note interne de la préfecture de la Sarthe du 4 novembre 1942 (2000W265)
déporté par le convoi n° 42 à Auschwitz. Départ de Drancy le 6 novembre 1942 avec son épouse Golda et ses enfants Léon, Rachel et Roger (mémorial)
le train quitte la gare à 8h55 du matin et arrive à Auschwitz le 8 novembre (Karine Macarez Shoah en Sarthe)
copie intégrale de son acte de décès  (document Henri Joinovici)
mort en déportation le 11 novembre 1942 à Auschwitz (JO n°0114 du 17 mai 2008 page 8075 texte n° 67 )
lettre du secrétaire général à la police au préfet de la Sarthe [Lucien PORTE] du 31 juillet 1943 (524W51)
réponse du préfet de la Sarthe au secrétaire général de la police nationale du 10 août 1943 (524W51)
la feuille de témoignage de son neveu Henri JOINOVICI (Yad Vashem)
plaque commémorative inaugurée à Chateau du Loir le 24 juin 2007
plaque commémorative inaugurée à Chateau du Loir le 12 octobre 2015
l’article du Petit Castéropode sur la cérémonie du 12 octobre 2015
l’article du Petit Courrier du 15 octobre 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s