GUGENHEIM Régine née GUTHMANN

née le 22 octobre 1872 à Wittersheim [Bas-Rhin] (670W129)
nationalité française (2000W248)
soeur de Théophile SCHWARTZ (616W105)
veuve d’Adolphe GUGENHEIM (670W129)
mère de Laure HEYMANN (556W202)
« un ménage et du cheptel se trouvent à Kolbsheim [Bas-Rhin] » (670W129)
« madame GUGENHEIM Régine, ainsi que sa fille et son gendre sont venus habiter la maison située 83 rue Voltaire au Mans en mai 1940 » (556W202)
recensement des israélites n° 5 du 16 octobre 1940 (616W108)
recensement des israélites du 12 septembre 1941 (670W129)
l’inspecteur des renseignements généraux [Hervé QUIMERCH] a vérifié sa présence à son domicile en janvier 1942 (616W106-B)
elle a reçu 3 étoiles jaunes (616W108)
arrêtée dans la nuit du 8 au 9 octobre 1942 au Mans par la Police Allemande avec sa fille et son gendre (556W202)
message du chef d’escadron commandant la compagnie [de gendarmerie] de la Sarthe [capitaine LE DALL] du 10 octobre 1942 (2000W208)
recensée par le docteur KOVACS au camp de Mulsanne [Sarthe] en octobre 1942 (archives privées Elisabeth Kovacs)
réquisition du préfet de la Sarthe [Maurice PICOT] du 15 octobre 1942 (616W106-B)
venant du Mans (mémorial)
entrée à Drancy le 18 octobre 1942 (mémorial)
une fiche de Drancy (mémorial)
une autre fiche de Drancy (mémorial)
n° matricule : 31415 (mémorial)
lettre de l’UGIF du 22 octobre 1942 demandant au préfet de la Sarthe une attestation de nationalité française (616W109)
sortie de Drancy le 28 octobre 1942 (mémorial)
« libéré du camp de Drancy en raison de leur âge » (616W105)
sa lettre au préfet de la Sarthe du 6 novembre 1942 demandant à rentrer à son domicile (616W105)
à cette date elle réside à l’hôpital Rothschild 76 rue de Picpus à Paris (616W105)
lettre du préfet de la Sarthe à la SIPO SD du Mans du 10 novembre 1942 demandant des instructions (670W235)
réponse du préfet de la Sarthe à l’UGIF du 28 novembre 1942 (616W109)
lettre du préfet de police [Amédée BUSSIÈRE] au préfet de la Sarthe de décembre 1942 (616W105)
par ordre des autorités occupantes elle a été reçue par la Maison des Vieillards dépendant des fondations Rothschild, 76 rue de Picpus [12è] où elle est astreinte à résider (616W105)
réponse du préfet de la Sarthe du 31 décembre 1942 à sa lettre du 6 novembre 1942 (616W105)
« madame GUGENHEIM fut internée dans une maison de retraite de vieillards de la région de Saint Mandé » [témoignage de M. Marin GEROME du 24 août 1949] (556W202)
non recensée mémorial

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s