EMRICH Alfred

Emrich Alfred

Archives Départementales de la sarthe

67 ans
né le 2 août 1876 à Pforzheim [Allemagne] (mémorial)
nationalité allemande (mémorial)
fils d’Isaac et Berta
fils d’Isidore né à Hemsbach le 5 août 1848 et de Aberle Berta née le 5 avril 1850 à Mannheim (611W157)
frère de Richard et Alice
mari de Laura HORKEIMER
conjoint : Horkheimer Laura née le 5 mai 1885 à Francfort sur le Main (616W157)
père de Marianne
« Alfred EMRICH a épousé Laura Horkheimer et a eu une fille, Marianne (1915). Après la mort de son père, Alfred a poursuivi l’entreprise de bijoux de famille dans Mühlacker et élargi sa gamme de produits. Il est mort dans l’Holocauste à Auschwitz. » (http://jewgenpedia.com/families/emrich.html)
il est entré en France en août 1939 par le poste frontière de Strasbourg Kehl (616W157)
« placé dans un camp de concentration pendant la guerre » (616W157)
sa carte d’identité du 20 juillet 1940 (616W157)
à cette date il habite à l’hôtel Moderne rue du Bourg Belé au Mans (615W157)
lettre du préfet de la Sarthe [Jean DISSARD] du 5 février 1941 (524W76)
à cette date il est interprète à la kreiskommandantur du Mans (524W76)
la déclaration d’embauche de M. HIRET 8 place de la République au Mans du 28 avril 1941 (616W157)
à cette date il habite 13 rue Emile Duployé au Mans (616W157)
il est employé dans une maison d’import-export du Mans pour une durée d’un an. Ses fonctions sont celles de représentation et de correspondance allemande et anglaise (616W157)
sa fiche de renseignements du 28 avril 1941 (616W157)
sa demande de carte d’identité au préfet de la Sarthe du 20 septembre 1941 (616W157)
travailleur depuis le 20 septembre 1941 (616W157)
sa photo d’identité de septembre 1941 (616W157)
profession représentant (616W157)
la déclaration d’embauche de M. HIRET 18 boulevard général Négrier au Mans du 15 janvier 1942 (616W157)
son récépissé de demande de carte d’identité du 19 janvier 1942 (616W157)
sa fiche de renseignements du 31 janvier 1942 (616W157)
« l’arrestation de Monsieur EMMERICH, interprète à la Kreiskommandantur du Mans, fit sensation à l’époque. Nüttgens y avait procédé malgré la haute protection dont jouissait ce juif allemand dans les milieux militaires allemands; il avait été fort connu au Mans pour son activité en faveur des Français: entre autre il avait contribué au début de l’occupation dans une large mesure à faciliter le relâchement de prisonniers militaires détenus dans les camps de Mulsanne et Auvours et d’autre part facilité les relations entre le public français et la kreiskommandantur par son influence modératrice sur les Allemands » (2000W456)
il habitait 1 rue Béranger au Mans [Sarthe] (mémorial)
extrait du rapport d’Edmond SPIESS chef interprète à la préfecture du Mans (2000W456)
arrivé à Drancy le 19 août 1942 (mémorial)
sa fiche de Drancy (mémorial)
arrestation d’Alfred Emrich le 21 août 1942 (http://www.geni.com/people/Alfred-Emrich/6000000023938316930)
« à ne libérer qu’après accord des services allemands » (mémorial)
remis aux autorités allemandes le 7 septembre 1942 (mémorial)
réintégré le 25 novembre 1942 (mémorial)
il est interné à Drancy en juin 1943 (mémorial)
n° matricule 16154 (mémorial)
déporté à Auschwitz par le convoi n°55. Départ de Drancy le 23 juin 1943 (mémorial)
non rentré
un site à la mémoire de la famille Emrich

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s