BRYKS Ryfka née LUSTMANN

Ryfka BRYKS

Collection Joseph Bryks

33 ans
née le 23 mars 1909 à Skarżysko [Pologne] (mémorial)
fille d’Abraham BRYKS et de Inda FELDMAN (DAVCC)
nationalité polonaise (mémorial)
épouse de Mayer
elle l’avait épousé le 15 août 1930 à Skarzysko (DAVCC)
photo de Mayer et Ryfka BRYKS en 1930 (Joseph Bryks)
mère de Joseph, né le 13 octobre 1931 à Karzus Kokamiena [Pologne] (DAVCC)
photo de Ryfka et son fils Joseph en Pologne (Joseph Bryks)
elle est arrivée en France en septembre 1937 sans passeport (DAVCC)
elle habitait au 31 rue Ramponeau à Paris [20ème] (mémorial)
elle habitait à cette adresse depuis 1934? (DAVCC)
« elle a fait l’objet d’un arrêté ministériel d’expulsion le 25 janvier 1938 [notifié le 31 du même mois] pour n’avoir pas déféré à une mesure de refus de séjour motivée par son entrée clandestine en France » (DAVCC)
par la suite elle avait bénéficié de sursis de départ (DAVCC)
mère d’Henri, Norbert né le 16 mars 1939 à Paris [12è] (DAVCC)
son mari avait été arrêté à Paris en 1941 (Henri Joinovici) et déporté par le convoi n° 4 (mémorial)
échappant de justesse à la « rafle du Vel d’hiv » elle s’est caché avec ses enfants pendant 3 semaines dans un appartement vide à Paris (Joseph Bryks)
à bout de ressource elle confia ses enfants –Joseph 11 ans et Henri 3 ans à l’UGIF [rue Lamarck] et partit dans la Sarthe en espérant entre autre y trouver du travail  (Joseph Bryks)
elle a quitté son domicile fin 1941 (DAVCC)
un autre portrait de Ryfka (Joseph Bryks)
elle habitait 2 rue Jahard à Château du Loir [Sarthe] avec la famille NATURMANN
arrêtée le 12 octobre 1942 à Château du Loir (616W106-B)
transférée le 12 octobre 1942 dans l’après-midi au camp de Mulsanne [Sarthe] (616W106-B)
rapport du commandant de la gendarmerie de Chateau du Loir [Marcel FOUQUET] du 13 octobre 1942 (616W106-B)
recensée par le docteur KOVACS au camp de Mulsanne en octobre 1942 (archives privées Elisabeth Kovacs)
réquisition du préfet de la Sarthe [Marcel PICOT] du 15 octobre 1942 (616W106-B)
transférée au camp de Drancy le 18 octobre 1942
déportée par le convoi n° 42 à Auschwitz. Départ de Drancy le 6 novembre 1942 (mémorial)
le train quitte la gare à 8h55 du matin et arrive à Auschwitz le 8 novembre (Karine Macarez Shoah en Sarthe)
morte en déportation le 11 novembre 1942 à Auschwitz (JORF n°0192 du 20 août 2010 page 15172 texte n° 14)
plaque commémorative inaugurée à Chateau du Loir le 24 juin 2007
plaque commémorative inaugurée à Chateau du Loir le 12 octobre 2015
l’article du Petit Castéropode sur la cérémonie du 12 octobre 2015
l’article du Petit Courrier du 15 octobre 2015

3 commentaires sur “BRYKS Ryfka née LUSTMANN

  1. bryks dit :

    Echappant de justesse à la « rafle du Vel d’hiv »et à bout de resourrce elle confia

    Ses enfants –joseph 11ans et henri 3ans à l’UGIF (rue lamarck) et partit dans la sarthe

    En esperant entre autre y trouver du travail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s