BRYKS Ryfka née LUSTMANN

Ryfka BRYKS

Collection Joseph Bryks

33 ans
née le 23 mars 1909 à Skarżysko [Pologne] (mémorial)
fille d’Abraham BRYKS et de Inda FELDMAN (DAVCC)
nationalité polonaise (mémorial)
épouse de Mayer
elle l’avait épousé le 15 août 1930 à Skarzysko (DAVCC)
photo de Mayer et Ryfka BRYKS en 1930 (Joseph Bryks)
mère de Joseph, né le 13 octobre 1931 à Karzus Kokamiena [Pologne] (DAVCC)
photo de Ryfka et son fils Joseph en Pologne (Joseph Bryks)
elle est arrivée en France en septembre 1937 sans passeport (DAVCC)
elle habitait au 31 rue Ramponeau à Paris [20ème] (mémorial)
elle habitait à cette adresse depuis 1934? (DAVCC)
« elle a fait l’objet d’un arrêté ministériel d’expulsion le 25 janvier 1938 [notifié le 31 du même mois] pour n’avoir pas déféré à une mesure de refus de séjour motivée par son entrée clandestine en France » (DAVCC)
par la suite elle avait bénéficié de sursis de départ (DAVCC)
mère d’Henri, Norbert né le 16 mars 1939 à Paris [12è] (DAVCC)
son mari avait été arrêté à Paris en 1941 (Henri Joinovici) et déporté par le convoi n° 4 (mémorial)
échappant de justesse à la « rafle du Vel d’hiv » elle s’est caché avec ses enfants pendant 3 semaines dans un appartement vide à Paris (Joseph Bryks)
à bout de ressource elle confia ses enfants –Joseph 11 ans et Henri 3 ans à l’UGIF [rue Lamarck] et partit dans la Sarthe en espérant entre autre y trouver du travail  (Joseph Bryks)
elle a quitté son domicile fin 1941 (DAVCC)
un autre portrait de Ryfka (Joseph Bryks)
elle habitait 2 rue Jahard à Château du Loir [Sarthe] avec la famille NATURMANN
arrêtée le 12 octobre 1942 à Château du Loir (616W106-B)
transférée le 12 octobre 1942 dans l’après-midi au camp de Mulsanne [Sarthe] (616W106-B)
rapport du commandant de la gendarmerie de Chateau du Loir [Marcel FOUQUET] du 13 octobre 1942 (616W106-B)
recensée par le docteur KOVACS au camp de Mulsanne en octobre 1942 (archives privées Elisabeth Kovacs)
réquisition du préfet de la Sarthe [Marcel PICOT] du 15 octobre 1942 (616W106-B)
transférée au camp de Drancy le 18 octobre 1942
déportée par le convoi n° 42 à Auschwitz. Départ de Drancy le 6 novembre 1942 (mémorial)
le train quitte la gare à 8h55 du matin et arrive à Auschwitz le 8 novembre (Karine Macarez Shoah en Sarthe)
morte en déportation le 11 novembre 1942 à Auschwitz (JORF n°0192 du 20 août 2010 page 15172 texte n° 14)
plaque commémorative inaugurée à Chateau du Loir le 24 juin 2007
plaque commémorative inaugurée à Chateau du Loir le 12 octobre 2015
l’article du Petit Castéropode relatant la cérémonie du 12 octobre 2015
l’article du Petit Courrier du 15 octobre 2015
l’article du Petit Castéropode relatant la cérémonie du 12 octobre 2017 

3 commentaires sur “BRYKS Ryfka née LUSTMANN

  1. bryks dit :

    Echappant de justesse à la « rafle du Vel d’hiv »et à bout de resourrce elle confia

    Ses enfants –joseph 11ans et henri 3ans à l’UGIF (rue lamarck) et partit dans la sarthe

    En esperant entre autre y trouver du travail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s