BENROUBI Maurice

Archives Départementales de la Sarthe

orthographe mémorial : BENROUBI Moritz
né le 27 décembre 1914 à Salonique [Grèce] (670W129)
en réalité il est né le 26 octobre 1912 à Salonique (son fils Jacques)
nationalité hellène (670W159)
fils de Raphael BENROUBI et Bella CARASSO (670W149)
il a une soeur BENROUBI Esther naturalisée française, institutrice à Bonis sur Loire, un frère BENROUBI Bénédict dt à Sousse [Tunisie] mobilisé guerre 1930-40 (670W129)
arrivé en France le 12 juin 1928 (670W129)
marchand ambulant (2000W248)
résidant à Paris 97 rue de Charonne [28 mars 1939] (616W106-B)
époux de Rose (670W159)
il a épousé Rose HALLEGUA le 15 mars 1940 à Vierzon
père de Raphaël (670W159)
au Mans [Sarthe] depuis le 31 octobre 1940 (670W129)
interdiction du feldkommandant [VON ENGELS] du 14 novembre 1940 aux étrangers d’exercer un commerce
recensement des israélites n° 130 du 15 novembre 1940 (616W108)
sa fiche d’un juif étranger du 27 mai 1941 (670W129)
recensement des israélites du 8 septembre 1941
recensement sur papier libre du 14 septembre 1941
« précédemment domicilié 17 rue de la Rose habite maintenant 27 rue des Pommiers au Mans [actuellement rue Charles Larrouil]» (2000W248)
lettre du commissaire central de police au préfet de la Sarthe [Jean DISSARD] du 25 octobre 1941 (616W109)
l’inspecteur des renseignements généraux [Hervé QUIMERCH] a vérifié la présence à son domicile le 13 décembre 1941 (616W106-B)
il a été surpris le 17 décembre 1941 par le brigadier-chef Raymond RIOT à faire du commerce clandestin avec un nommé Roger NICOLAS (616W107)
rapport du brigadier-chef de la sûreté [Raymond RIOT] du 17 décembre 1941 (616W107)
PV du commissaire de police [Marcel LE BAIL] du 17 décembre 1941 (616W107)
déclaration de Maurice BENROUBI du 17 décembre 1941 (616W107)
PV de blocage des marchandises du 17 décembre 1941 (616W107)
état des marchandises bloquées (616W107)
audition de Roger NICOLAS du 17 décembre 1941 (616W107)
notice criminelle individuelle du 17 décembre 1941 (616W107)
extrait de son dossier d’étranger du 31 décembre 1941
sa fiche d’identité du 31 décembre 1941 (670W149)
rapport du chef de service départemental du contrôle des prix du 2 janvier 1942 (616W107)
sa carte d’identité du 8 janvier 1942
lettre du préfet de la Sarthe [Marcel PICOT] au procureur de la République du 17 janvier 1942 (616W106-A)
réponse du procureur au préfet de la Sarthe du 21 janvier 1942 (616W106-A)
lettre du procureur de la république au préfet de la Sarthe du 24 avril 1942 (524W41)
il a reçu 3 étoiles jaunes (616W108)
lettre de la préfecture de la Sarthe du 3 juillet 1942 (616W107)
arrêté le 16 juillet 1942 au Mans (616W106-A)
transféré au camp de Mulsanne le jour même puis au Grand séminaire d’Angers le lendemain
déporté par le convoi n° 8 à Auschwitz. Départ d’Angers le 20 juillet 1942 à 20h35 (mémorial)
lettre de son épouse au préfet de la Sarthe du 22 juillet 1942 (2000W150)
« arrivé à Auschwitz le 23 juillet 1942 »
« enregistré sous le n° matricule 51059 » à Auschwitz
« au bunker 1 du 27 juillet au 4 septembre 1942 » (site sonderkommando.info)
demande du préfet de la Sarthe du 27 août 1942 de nommer un administrateur provisoire (616W107)
rapport de l’administrateur provisoire [Raymond HUET] (616W107)
« quitte le SK en septembre 1942 pour le camp annexe de Jawischowitz [mine] » (site sonderkommando.info)
« évacué le 17 janvier 1945 »
transféré d’Auschwitz à Buchenwald le 22 janvier 1945 sous le n° 118309
« au camp de concentration de Buchenwald du 22 au 26 janvier 1945 » (Bad Arolsen)
« transféré le 26 janvier 1945 au camp de concentration de Buchenwald commando d’Ohrdruf et le 13 mars 1945 au camp de concentration de Bergen-Belsen » (Bad Arolsen)
enquête des renseignements généraux du 4 avril 1946 suite à sa demande de naturalisation (524W83-2)
il a écrit un ouvrage sur son expérience du camp « Le petit arbre de Birkenau ». Son fils Jacques en parle dans deux reportages de France3 Maine ici :
http://youtu.be/SCm0sNumB_M
http://www.youtube.com/watch?v=I1OAawEl6fY&feature=youtu.be
le livre « Le petit arbre de Birkenau » qui regroupe le récit de Maurice, le journal de sa femme Rose et la postface d’Annette Wieviorka est paru chez Albin Michel le 5 septembre 2013
une interview de Jacques BENROUBI sur Akadem
un article d’Actualité Juive du 3 octobre 2013
un article du Parisien du 7 octobre 2013
une interview de son fils Jacques à France Bleu Maine le 7 décembre 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s